Le premier lundi de 2022

Publié le par Maya Bzz

Dans tout le blabla, que j’ai dit en bas. Ce qui m’importe c’est ce qu’il y a ecrit dans le screen.

Dans tout le blabla, que j’ai dit en bas. Ce qui m’importe c’est ce qu’il y a ecrit dans le screen.

Aujourd’hui ce qui m’a distrait c’est le film King’s man. 
Euh waouh enfaite ? 
Mais des images, des plans, des séquences, du textes, on s’attache à des personnages qui meurent, du costumes, tu gambades entre différentes nation. Le tout est renversant. Hè t’es un spectateur tu regard ça pour la premiere fois, t’as le vertige sure. 
Du malaise des fois, trop bizarre de bouger en plein d’émotion différentes en si peu de temps. 
En deux heures ici enfaite. voir plus.

Hey dinguerie, mais c’etait qui le realisateur? L’équipe ? 
 

Et ils on reussi à faire passé un acteur connu pour ses roles de méchant en un gentil. La chose improbable. 
 

Et ce personnage principal qui ressemble de fou malade, à une youtueur francais. Presque les mêmes caractéristiques du visage.

En résumé, fort ce film qui m’a fait pensé à autre chose.

Mais l’affiche pour mon cas ne lui a pas fait justice. 
Elle me donnais pas du tout envie. Je me disais “hmm c’est quoi ce film relou.”

Mais enfaite. Et bien autant pour moi. Ce genre de surprise, c’est oui.

03/01/2022

 

Question : En s’enivrant autant d’images, de qualité sonore et scénique, est ce que je peux tirer une sorte de maîtrise partiel de quelque chose ? 
 

Non. Je ne pense pas. Mais l’idée de croire que oui, est pas désagréable. 
 

Je crois que j’ai fini mon ressenti sur le scénario. 
Les séquences ou direction de photographie sur ce film, purée. Hey meme si la vie c’est en vain, ce taff vu sur grand écran, trop fort, trop vif !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article